Groupe scolaire Notre-Dame-de-Fatima

Les enseignants livrent leurs secrets

n°2

Nous y sommes tous allés… Et pourtant, pour les parents, obligés de laisser leurs enfants au portail, une école reste un mystère. Quels ingrédients la maîtresse a-t-elle donc en sa possession pour concocter sa recette miracle et nourrir tous ces esprits affamés ?

C’est ce que nous souhaitons vous faire découvrir cette année. 

Le calcul mental en CE

Le mot « calcul » vient du latin « calculus » qui signifie caillou. La légende raconte que le berger déposait dans un panier autant de cailloux que de moutons quittant la bergerie. Au retour des pâturages, le berger vérifiait les cailloux correspondant au nombre de moutons.

D’une importance capitale dans la vie de tous les jours, le calcul mental a une place de choix en classe élémentaire à l’école Notre Dame de Fatima.

Il faut avant tout que l’exercice soit ludique et quotidien. Jour après jour, chaque enfant doit trouver la méthode qui lui convient pour progresser sans blocage et sans découragement. Les supports et les méthodes sont variés : compléments à 10, table de Pythagore, techniques opératoires ou encore méthode multimalin…

1. La méthode Multimalin

La mémorisation se fait grâce à des histoires amusantes

est inspirée des techniques mentales des champions de mémorisation. Elle a été imaginée par un ancien professeur des écoles. La mémorisation se fait grâce à des histoires amusantes dont les héros ont la forme de chiffres ou de lettres. L’enfant apprend avec des jeux de cartes, des exercices écrits, des dessins animés amusants et des posters affichés en classe. Les petites histoires sont racontées en classe, mimées par les élèves ou encore dessinées. 

Les enfants s’amusent mais surtout retiennent ce que, souvent, leur mémoire se refusait à ingurgiter. Ils joignent l’utile à l’agréable.

2. La table de Pythagore

Une table de Pythagore est un tableau à double entrée qui contient les résultats d’opérations qui peuvent être des multiplications ou des additions.

Les enfants complètent leur propre table au fur et à mesure de leur étude, et peuvent la retrouvée affichée dans la classe.

Table de Pythagore

3. Techniques opératoires pour gagner du temps

Il est bon de connaître certain techniques permettant de calculer plus facilement. La maîtresse livre ses “trucs” et astuces aux élèves pour les aider.

  • Multiplier par 4 = multiplier par 2 puis de nouveau par 2
    • exemple : 41 x 4 = 82 X 2 = 164
  • Multiplier par 0,5 = diviser par 2
    • exemple : 32 x 0,5 = 32 : 2 = 16
  • Multiplier par 5 = multiplier par 10 puis diviser par 2
    • 66 x 5 = 660 : 2 = 330
  • Multiplier par 10 demande d’ajouter autant un zéro, par 100 deux zéros, par 1000 trois zéros, etc.
  • etc.
  • Mais surtout, ne pas hésiter à grouper astucieusement les facteurs !
    • par exemple : 2,5 x 6,68 x 4 = 2,5 x 4 x 6,68 = 10 x 6,68 = 66,8

Bref, à Notre-Dame-de-Fatima, pas besoin de calculatrice avant la 4e, car le plus important est d’abord d’avoir une tête bien faite !

Lire d'autres articles

Le calcul mental

Les enseignants livrent leurs secrets n°2 Nous y sommes tous allés… Et pourtant, pour les parents, obligés de laisser leurs enfants au portail,

Lire l'article »

La dictée

Mal-aimée de l’Éducation Nationale et, souvent, des élèves, la dictée n’en est pas moins l’un des trésors les plus précieux et utiles de la boîte à outil de la maîtresse. À une condition seulement : savoir s’en servir !

Lire l'article »